Les Pommes de Terre : Comment les Cultiver et les Conserver ?


Partagez sur Pinterest

Étant donné que les pommes de terre sont un pilier important de la nutrition et du mouvement du marché, elles doivent faire l’objet d’une attention particulière dès la plantation, la protection et jusqu’à la consommation.

Peut-être que l’une des choses les plus importantes dont il faut prendre soin est de savoir comment les planter et en prendre soin, puis les récolter et comment les stocker pour qu’elles ne se gâtent pas.

Pour cet objectif, nous vous proposons ce petit guide qui vous aidera certainement.

I. Généralités et variétés des pommes de terre :

– Les pommes de terre font partie de la famille de solanacées ainsi que les tomates, les aubergines et le tabac.

– Elles sont originaires d’Amérique de sud et ont été introduites au continent d’Europe au 16ème siècle, mais elles n’ont été populaire qu’au siècle suivant.

– Leurs tubercules sont riches en amidon, et elles existent en plusieurs variétés.

– Pour savoir choisir une variété, plusieurs critères se présentent.

– Parmi les critères les plus importants : leur gout , la taille de tubercules, la prédisposition pour certains types de cuisson (fritures ou autres…), et même la saison de récolte.

II. Comment les cultiver et les entretenir :

– Pour faire pousser les pommes de terre, vous devez mettre en terre les tubercules en germination.

– Pour cela, il faut savoir sélectionner les tubercules au préalable pour avoir  de bons résultats.

– Pour pouvoir les préparer convenablement, il est conseillé d’utiliser les semences certifiées vu qu’elles ont été traitées au préalable contre les insectes et les maladies.

– Veillez à choisir les tubercules de taille moyenne (de la dimension d’un œuf).

– Il faut noter que les gros tubercules sont susceptibles de se diviser en deux.

– Si vous les choisissez, alors veillez à avoir un œil germant sur chaque segment.

– Quand c’est le moment de la mise en terre, mettez les germes en haut.

– la période de plantation est entre mars et avril, quand le sol a pris le temps de se réchauffer.

– La période de la fin d’hiver est adéquate pour la préparation du terrain au préalable.

– Veillez à ce que le sol soit léger et sablonneux. De plus faites un amendement en fumure organique.

– Utilisez un engrais dépourvu des fanes et des plants morts de pommes de terre d’anciennes cultures pour éviter le transfert de maladies.

– Le sol doit avoir un minimum de profondeur de 20 cm et la mise en terre se fait en deux phases.

– Placez les tubercules dans des trous de profondeur entre 10 et 15 cm puis recouvrez-les de terre sans trop tasser, et après deux semaines recouvrez le trou jusqu’à la surface.

– Faites des plants espacés de 35 cm sur une même rangée et veillez à ce que les rangées soient de 50 cm à 70 cm.

– Il faut noter que le bon espacement des lignes facilite le buttage.

– Le buttage des pommes de terre se fait au fur et à mesure de leur croissance ce qui favorise le développement des racines.

– Vous pouvez butter vers une hauteur entre 15 et 20 cm et c’est logique d’incorporer un peu d’engrais lors de buttage.

– Paillez vos plantes pour garder une température de sol constante et pour lutter contre la croissance des mauvaises herbes.

– Après avoir effectué le paillage, vos pommes de terre nécessitent une exposition au soleil et un arrosage régulier.

– Cependant, les plants craignent les doryphores.

– Pour lutter contre les doryphores, enlevez-les à la main ou bien les arroser avec le métoxychlore.

– Vous pouvez utiliser le diazinon pour faire face à l’attaque des pucerons

III. La récolte et la conservation :

– Après avoir effectué la mise en terre de vos pommes de terre, vous pouvez fairevotre récolte à partir d’une période entre deux et trois mois.

– Il est à noter que les variétés précoces sont de façon naturelle les plus rapides (eersteling).

–  Vous pouvez faire votre récolte dès la floraison pour avoir les « patates nouvelles ».

– Vous pouvez dire que les tubercules sont matures quand vous voyez que la partie aérienne jaunit et meurt, alors vous avez le choir de faire votre récolte à l’immédiat ou bien la décaler à deux semaines après.

– Les racines des pommes de terre se déterrent soit par temps sec ou une fourche-bêche.

– Quant à la conservation, lavez les tubercules puis séchez-les à mi-ombre dans un endroit frais, obscure et qui ne doit pas être trop humide.

– Il faut avoir un air qui circule entre les tubercules.

– Quand vous faites des tas de pommes de terre, veillez à ce qu’ils ne dépassent pas 1 mètre de hauteur.

– Veillez à ce que les pommes de terre soient bien séchées avant de les mettre en entrepôts pour éviter une éventuelle attaque de fusariose (ou bien pourriture sèche).

Vous Pouvez Lire Aussi:

Bicarbonate de Soude : 10 Utilisations Astucieuses dans Votre Jardin

Pourquoi Planter le Citron Dans un Verre et le Mettre à la Maison ?


Partagez sur Pinterest
Suivez Pour Mieux Apprendre Sur Pinterest