Cultiver et Apprécier les Rosiers Grâce à 7 précieux conseils

Élever des rosiers à la maison et au jardin demande des travaux avant, pendant et après la plantation pour bien pousser et profiter de leurs vue, odeurs et vertus.

Voici quelques conseils efficaces dans ce sens.

I. Importance de la qualité :

1. Choix de rosiers :

– Les rosiers labellisés sont bien recommandés vu leurs résistance aux maladies, aux intempéries, ainsi que les nuisibles et les divers climats imprévus.

– Le label allemand ADR est une excellente référence qui offre des variétés qui résistent aux maladies.

– Ceux ayant le label allemand ADR, qui poussent dans un milieu naturel sans besoin de pesticides, offrent de bons parfums et une impeccable beauté ainsi que leurs rusticité et port.

2. Les variétés offertes :

– Il y a les miniatures, les grimpantes, les montantes…

– Il y a ceux convenant aux buissons, d’autres plus rigoureux ou plutôt paysagères…

– Choisissez ceux les plus adaptés au climat de votre région.

– Veillez à ce que votre choix tienne compte de la nature de votre sol et l’emplacement sur le terrain.

II. Importance de l’endroit :

1. Choix de l’endroit :

– Choisissez un terrain plat ayant un sol riche et bien drainé.

– Vous pouvez planter vos rosiers dans un sol sablonneux et glaiseux à condition que vous apportiez beaucoup de compost.

– Si vous allez planter un rosier sensible à l’oïdium (maladie cryptogamique due aux champignons), évitez de le placer dans un endroit exposé au coucher de soleil.

2. Endroits à éviter :

– Évitez de mettre vos plantes à côté d’un mur mis en plein sud, à cause de la réflexion de la chaleur sèche.

– Évitez les endroits très ombragés, humides et froids pour ne pas favoriser le développement des champignons.

III. Choix de compost :

– Choisissez de préférence un compost à base de déchets organiques.

– Mélangez la terre avec des pelures de banane pour fournir le potassium.

– Pulvérisez le rosier avec la cendre de bois mélangée à l’eau pour fertiliser.

– Mettez de la cendre de bois aux pieds pour repousser les nuisibles.

– Utilisez avec le compost les fumiers d’animaux d’élevage.

IV. Conditions de plantation :

1. Le temps :

– Choisissez la période de la fin d’Octobre après la chute des feuilles des arbres, ou bien la période de mi-Avril après la fin de la période des gelées tenant compte que le sol ne soit pas trop détrempé par la pluie.

– S’il s’agit d’un pot ou un terrain en altitude, plantez en Février ou en Mars.

2. Comment planter :

– Faites un trou de presque 50 cm et de diamètre 50 cm et mettez l’amendement de fumier.

– Mélangez la terre avec de terreau (50 % de compost et 50% de terre de jardin).

– Griffez légèrement les racines et humidifiez-les.

– Mettez la motte en terre et couvrez avec le mélange de terre/terreau, puis tassez et arrosez généreusement.

– S’il s’agit des rosiers grimpants, attachez les tiges avec des attaches très souples.

Vous pouvez lire aussi :

Évier en Inox : une Astuce Efficace pour le faire Briller sans Effort

Le Vinaigre Blanc Pour Nettoyer bien Votre Micro-Onde

Maison sans Mouches : une Astuce Efficace et Naturelle

© Pour Mieux Apprendre- Tous droits réservés 2021