Jardin

Déterminer s’il Faut Arroser la Plante ou Non Grâce à 6 Astuces d’Expert


Partagez sur Pinterest

L’un des moyens les plus importants de prendre soin des plantes jusqu’à leur croissance est de les exposer à la lumière et de les arroser fréquemment.

En ce qui concerne l’arrosage, il est nécessaire de prendre en compte l’état des plantes afin de ne pas tomber entre les couvertures d’excès et de négligence, qui nuisent à la plante.

Pour cela, nous vous proposons des solutions intelligentes qui vous indiquent quand arroser la plante, en tenant compte de son type et de ses conditions.

1. Enfoncer le doigt dans la terre :

– Cette méthode est déterminative de l’état de besoin d’arrosage de votre plante.

– Il suffit d’enfoncer le doigt pour déterminer le niveau d’humidité du sol.

– Quand vous retirez votre doigt vous pourrez conclure si la terre est sèche ou non.

– Cependant il faut faire attention parce que le sol pourra être sec au niveau de la surface mais humide en profondeur.

– Pour cette raison, il faut enfoncer le doit jusqu’à 3 ou 4 cm pour déterminer si la terre est sèche ou non et par conséquent l’arroser selon cet état.

– Cette méthode s’applique parfaitement pour les plantes en pots, mais il faut quand-même faire attention pour ne pas abîmer les racines.

2. Regarder la couleur de la terre :

– Dans certaines situations, un simple coup d’œil vous est concluant pour savoir s’il faut arroser votre plante ou non.

– Cette méthode se base sur la couleur de sol pour déterminer s’il est sec ou humide.

– En fait, une terre humide est plus foncée qu’une terre sèche.

– D’une façon plus concrète, si la terre de vos plantes est marron clair, cela signifie qu’elle est sèche et par conséquent elle a besoin d’eau.

– Cette technique est parfaitement adaptée aux plantes qui doivent être dans une terre humide en permanence, telles que les fougères.

–  En revanche, cette méthode est moins utile pour les plantes tolérantes à la sécheresse telles que les cactus, les succulentes, les succulentes et les ficus.

– Cependant il faut être méfiant pour ne pas arroser la plante tandis que son sol en profondeur est encore humide, parce que cela risque de l’abîmer à cause d’un sur-arrosage.

– En bref, cette méthode est parfaitement utile pour les gens qui ne veulent pas se salir les mains pour vérifier l’état de la terre de leur plante.

3. Utiliser ce guide pour savoir quand arroser vos plantes :

– Les besoins d’eau diffèrent d’une plante à autre : il y a celles qui nécessitent un arrosage hebdomadaire, d’autres chaque deux semaines et ainsi de suite…

– Il y a aussi des plantes qui préfèrent une terre humide et d’autres qui supportent la sécheresse et préfèrent des sols secs.

– Pour être pratique, ce guide vous permet efficacement à quelle fréquence vous pouvez arroser vos plantes.

– Ça vous fournit une excellente méthode de mettre en place une routine d’arrosage.

– Il faut mettre en compte qu’en automne et en hiver, vous pouvez réduire la fréquence d’arrosage pour la plupart des plantes vu qu’il s’agit de la période de dormance des plantes.

– Autrement dit, le cycle de vie des plantes ralentit. Elles ont donc des besoins nutritionnels moindres.

4. Observer les plantes au moins une fois par jour:

– Il faut accorder une attention particulière aux plantes vu que chacune a un besoin particulier en eau.

– Il faut les observer au moins une fois chaque les deux jours pour pouvoir noter les changements qui ont lieu.

– En effet les changements apparaissent à travers les feuilles qui sont molles et tombantes, les feuilles qui jaunissent ou brunissent ou les feuilles qui s’assèchent

– Les changements se traduisent aussi à travers les fleurs qui se flétrissent ou bien les tiges qui s’affaissent.

– Tous ces changements que vous observez sont des indices importants qui mènent à une conclusion : vos plantes ont soif et il faut les arroser.

5. Soulever le pot pour voir s’il est lourd :

– Cela peut sembler étrange… mais en soulevant les pots, vous pouvez estimer leur poids et voir si vous voulez les arroser ou non.

– Si le pot est lourd, cela signifie que le sol est encore gorgé d’eau, parce que l’eau dans le pot augmente le poids (surtout si on connait au préalable le poids de pot avec sa plante).

– Si votre pot est léger, cela signifie que le sol est sec. Il faut alors penser à effectuer un arrosage à votre plante.

– Pour savoir déterminer l’état de pots : lorsque vous avez fini d’arroser, soulevez votre pot pour avoir une idée sur son poids important (additionné d’eau).

– Cela facilite la comparaison de votre poids après quelques jours.

– Cette simple astuce vous est très pratique pour les petits pots, même s’il s’agit d’un grand nombre puisque vous n’avez que de les soulever et tester leur poids.

– Pour les pots plus grands, il suffit de les incliner légèrement pour mesurer leur poids.

– L’utilisation de cette technique s’améliore au fur et à mesure que vous l’utilisiez et avec le temps vous y aurez plus d’expertise en conclusion ainsi qu’en rapidité.

6. Utilisation d’un capteur d’humidité :

– Bien que ces techniques mentionnées soient efficaces, la technologie met son mot et sa conclusion plus clairement et plus précisément.

– Vous pouvez faire appel à la technologie en utilisant un capteur d’humidité « hygromètre » qui n’est pas du tout cher.

– Les hygromètres vous permettent de déterminer le niveau d’humidité de votre terre avec précision et donc vous pouvez conclure si vous devez arroser votre plante ou non.

– L’utilisation d’hygromètre est simple, il suffit donc de le planter dans la terre du pot, et l’appareil teste l’humidité du sol et vous indique quand il est temps d’arroser.

Vous pouvez lire aussi :

Bicarbonate de Soude : 10 Utilisations Astucieuses dans Votre Jardin

4 Engrais Naturels Méconnus Utiles Pour les Nourrir les Plantes d’Intérieur


Partagez sur Pinterest
Pour plus d'Astuces, Aimez Notre page Sur Facebook

Suivez Pour Mieux Apprendre Sur Pinterest